Christian BONNEFOI

Biographie

Est né en 1948 à Salindres
Il vit et travaille à Changy et à Paris
Il expose à la galerie Oniris depuis 1992

 


 

2020 : "Odradek", Centre d'art Bouvet-Ladubey, Saumur
"La Visite", hommages à Matisse à la Galerie Oniris, Rennes

2018 : Drawing Now Paris, artiste en Focus, stand de la Galerie Oniris

2017 : "La Visite à Zulma", Galerie municipale Julio Gonzalez - Arcueil

2015 : Musée de la base sous-marine, Bordeaux,
Centre d’Art Contemporain de la Matmut, Saint-Pierre-de-Varengeville
Longhouse Projects, Etat-Unis
Galerie Oniris, Rennes

2014 : Foire de Miami, Etats-Unis
Vitrine régionale d’art contemporain, Millau

2013 : Fondation Dom Luis, Cascais, Portugal
Symposium d’Aspat, Turquie
Fondation Hermès – Le Forum, Tokyo
Bonjour Monsieur Matisse, Musée d’art contemporain, Nice

2012 : Musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis
Domaine de Kerguéhennec
Musée de Céret

2009 : Rétrospective, Musée des Beaux-Arts de Liège, Belgique
La Verrière Hermès, Bruxelles, Belgique

2008 : Rétrospective Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou, Paris

2007 : L’art dans les Chapelles, St Nicolas des Eaux

2005 : Musée de Sens
Musée d’Orléans
Centre d’Art Contemporain Gustave Fayet, Sérignan

2003 et 2011 La Borne, Région Centre

2000 : Musée des Beaux-arts, Canton, Chine

1997 : Musée de Bourges

1995 : Musée de Tourcoing
Musée d’Évreux

1994 : Musée des Jacobins, Morlaix

 

 

 

Vue d'ensemble

Travaillant la transparence et la souplesse de matière, les œuvres de Christian Bonnefoi s’affirment comme des expérimentations artistiques à part entière. Demeurant inconditionnellement dans l’abstraction, il développe un langage pictural original et personnel, en mélangeant les formes et matières, troublant tous repères.

« Mon travail se développe plus sous la forme d’une constellation que sous une forme linéaire. C’est un travail qui n’est jamais achevé, mais toujours ouvert ».

L’œuvre de Christian Bonnefoi s’est construite très tôt sur l’idée que le tableau et la peinture ne se limitaient pas à une surface délimitée par des bords, qu’il s’agissait de remplir par une composition répondant à des intentions ou à des gestes plus ou moins conscients, mais un lieu que le peintre peut construire par sa pratique, en jouant sur tous les éléments qui peuvent constituer la peinture et son apparition, son dévoilement.

 

Toutes les séries de tableaux ont un aspect graphique marqué. Leur base est constituée de “crayonnages” au fusain sur une feuille de plastique badigeonnée de peinture blanche, puis recouverte d’une pièce de tarlatane transparente sur laquelle l’artiste trace de larges gestes ou plages colorées ; la toile est ensuite arrachée plusieurs fois, comme on décolle une fresque : les surfaces encollées sont en quelque sorte prélevées, et impriment le revers de la tarlatane. Avant d’être définitivement tendu sur châssis, le travail passe par une série de processus lents et complexes, incluant les gestes, la matière, le temps de séchage, la répétition éventuelle de certaines opérations, la tension de la toile…, qui contribuent à l’apparition d’œuvres toujours nouvelles et en mouvement.

 

Les collages muraux de Christian Bonnefoi sont contemporains aux tableaux dont ils constituent en quelque sorte une forme d’expérimentation. Réalisés sans limites, le travail de l’espace devenant déterminant : ils sont donc des incrustations de découpages de monochromes colorés, créés pour l’occasion ou empruntés à d’autres œuvres. Ce sont des jeux de construction, sans but déterminé.

 

Si Christian Bonnefoi insiste sur l’importance du travail, de ses procédures, si ses pièces peuvent s’articuler en séries, son œuvre ne doit pas cependant se lire comme une suite de systèmes qui se développeraient l’un à la suite de l’autre.

Œuvres
Visite virtuelle
cliquez sur l'image ci-dessus pour accéder à la visite virtuelle sans aucune installation sur votre appareil
Vidéo

Interview Christian Bonnefoi - 2015

Expositions
Actualités