Soo-Kyoung LEE

Biographie

Est née en 1969 à Séoul (Corée du Sud)
Elle vit et travaille près de Paris
Elle expose à la galerie Oniris depuis 2018

 


 

2019 : « Yo I Tang », Galerie Oniris, Rennes

Salon Plan B - Volta NY, solo show New-York, Etats-Unis

2018 : « Terra Incognita » , Gallery Choi, Seoul, Korea

2017 : Espace “ Holly Hunt”, New York, USA

« Mieux vaut attendre le printemps », Centre d’art Camille Lambert, Jouvisy, France

2016 : « A claire- Voie », Centre d’art de Châteaugiron, 3 CHA, Châteaugiron, France

2015 : « Poser-Déposer », POCTB, Orléans, France

« Trois positions », Gallery Renete Kammer, Hambourg, Allemagne

2014 : Galerie UHN, Königstein, Allemagne

Galerie Baik ja Eun, Seoul, Corée du Sud

2013 : « ChomChom », Galerie UM, Seoul, Corée du Sud

2012:  Centre d’art contemporain, Carré Noir, Amiens, France

Galerie Jacques Lévy, Paris, France

Galerie UM, Seoul, Corée du Sud

2010 : ‘Parcours’ Centre d’art contemporain, ‘L’H du siège’, Valenciennes, France

Vue d'ensemble

Soo Kyoung Lee fait naître des formes abstraites et colorées sur des arrière-plans monochromes, sans aucun dessin préparatoire. C’est l’action du pinceau, c’est le geste spontané et les couleurs qui se donnent à voir au spectateur. Tout le travail de Soo Kyoung Lee est le résultat d’un échange perpétuel entre le corps et la toile.

« L’abstraction pour moi est le lieu universel, dénudé d’image, de représentation et sans la moindre interprétation. »

Les formes que Soo Kyoung Lee fait apparaître ne sont pas préalablement pensées. Elles émergent au fur et à mesure du travail, structurées à même la toile, par une multitude de couches et de sous-couches d’acrylique de couleurs différentes que l’artiste dépose au gré de son regard. L’artiste explique que « penser et agir sont simultanés » tout au long du processus de création. Chaque geste participe à l’émergence de ces empreintes caractéristiques ; à chacun de ses gestes, c’est une nouvelle découverte et une nouvelle inspiration pour l’artiste.
 

Les couleurs ajoutées les unes par-dessus les autres, les unes à côté des autres se confrontent et s’harmonisent au fil des coups de pinceau et les amas de couleurs deviennent des formes légères, fluides, vibrantes voire organiques. Ainsi, une peinture achevée est le résultat d’une série de gestes inspirés et improvisés. Cette approche spontanée et abstraite de la pratique picturale traduit la volonté de l’artiste de faire apparaître le réel de la peinture à travers des formes autonomes, existant pour elles-mêmes. La matière « peinture » prend alors vie dans des masses à la fois denses et légères, impalpables et profondes qui occupent toute ou une partie de la toile.
 

L’arrière-plan uni et souvent monochrome permet à l’œil de se poser sur la forme et de l’observer dans ses moindres détails. Cependant, le fond a toute son importance dans la composition, puisque c’est lui qui donne l’effet de profondeur au tableau. Les couleurs que Soo Kyoung Lee choisit viennent porter les formes et leur apportent un environnement, comparable à un cocon. L’arrière-plan est donc une surface prête à voir naître et évoluer les masses de couleurs que l’artiste va lui confier pour toujours

Œuvres
Expositions
Actualités